Test de la Xiaomi Mi Watch : quelle expérience après trois semaines avec cette montre connectée ?

Temps de lecture : 7 minutes

Je vous propose aujourd’hui un test de la Xiaomi Mi Watch, une smartwatch vendue sous la barre des 150 euros.

Après presque trois semaines en sa compagnie, je vous propose aujourd’hui le test de la montre connectée Xiaomi Mi Watch. Elle s’affiche en ce moment à 129 euros au lieu de 149 euros, sur le site de la marque chinoise. L’expérience s’est d’ailleurs révélée plutôt bonne.

Déballage

Commençons par le traditionnel déballage.

À l’intérieur de la boîte, on trouve l’écrin avec la montre, en dessous duquel viennent deux compartiments contenant le petit – mais épais – manuel d’utilisation et le socle de charge.

Concernant le manuel, il propose plusieurs langues, dont le français sur une douzaine de pages. Les explications sont claires et accompagnées de schémas. On a même le QR Code pour télécharger l’application sur le smartphone.

De son côté, le câble de charge mesure 50 centimètres. Cela se révèle suffisant pour une utilisation confortable.

Une configuration aisée

Comme à l’accoutumée avec ce genre de produit, il faudra installer une application sur le smartphone (ou la tablette tactile). Elle s’appelle Xiaomi Wear sur le Play Store pour les utilisateurs Android et Xiaomi Wear Lite pour l’App Store pour les utilisateurs iOS. Viendra ensuite l’appairage avec des validations côté application et côté montre.

Une fois cette phase demandant quelques minutes terminée, il sera temps de personnaliser le fonctionnement de votre Xiaomi Mi Watch. Vous pourrez notamment garder le cadran par défaut ou en choisir un autre parmi les nombreux disponibles gratuitement. Les nostalgiques de l’époque Windows XP pourront d’ailleurs retrouver un cadran « Feelings XP » plutôt réussi (voir vignette de cet article).

Ce sera également l’occasion de définir les notifications que vous souhaitez recevoir ou non (téléphone, messages, e-mails, etc.), ainsi que les widgets accessibles avec le défilement horizontal depuis l’écran d’accueil (fréquence cardiaque, énergie, sommeil, météo, etc.).

Sans oublier de planifier le mode NPD (Ne pas déranger), pour préserver votre sommeil.

Une fixation standard, un look passe-partout, une conception étanche

Pas d’accroche par pression pour la Xiaomi Mi Watch. Elle propose une fixation très classique (voir photo ci-dessous).

Hormis le cadran qui pourra attirer l’œil, selon celui retenu, on a un look vraiment passe-partout. Avec un cadran à aiguilles des plus simples, la Xiaomi Mi Watch pourra facilement faire penser à une montre classique.

L’objet se révèle par ailleurs très agréable à porter avec son poids de seulement 49 grammes bracelet compris (poids donné par la balance de cuisine) et la sensation douce du bracelet.

Chose à noter, la Xiaomi Mi Watch profite d’une conception étanche. Elle vous suivra sous la pluie, sous la douche et à la piscine.

La navigation pratique

La navigation dans l’interface de la montre connectée se fait avec le tactile et deux boutons physiques.

En tactile, un défilement vers la droite ou la gauche depuis l’écran principal permettra d’afficher les différents widgets évoqués plus haut.

Un glissement depuis le bas de l’écran affiche le panneau d’accès rapides (assistant Alexa, lampe-torche, alarmes, mode ne pas déranger, niveau de batterie, paramètres, etc.), tandis qu’un glissement depuis le haut affiche les notifications.

Un appui sur le bouton en haut à droite du boîtier permettra de basculer entre le cadran de la montre et l’ensemble des applications affichées sous la forme d’une grille. Au vu du nombre de ces applications, et malgré les icônes généralement assez explicites, il vous faudra peut-être un petit temps avant de les avoir toutes identifiées.

Quant au bouton en bas à droite du boîtier, c’est un raccourci vers les activités sportives.

À noter d’ailleurs qu’un réglage dans l’application (« Profil/Système/Raccourci d’exercice ») permet de personnaliser ce bouton. Vous pouvez garder la liste, comme proposé initialement, ou choisir d’accéder directement à votre activité favorite. Le footing, par exemple. Bien vu.

Alexa à bord

Le Xiaomi Mi Watch permet de profiter de l’assistant Alexa d’Amazon. Pour cela, rendez-vous dans « Profil/Paramètres supplémentaires/Amazon Alexa ». Il suffira alors de se connecter avec ses identifiants Amazon pour activer la fonction.

Après un glissement depuis le bas de l’écran et un tapotement sur l’icône Alexa, vous pourrez demander ce que vous voulez à l’assistant d’Amazon. La météo dans votre ville, par exemple.

Des informations plus ou moins détaillées

Si l’application permet la configuration de la montre, elle permet également de visualiser les données de manière plus confortable. Des tuiles affichent des résumés sur le sommeil, l’activité, les calories brûlées, la fréquence cardiaque ou le niveau de stress. Elles fournissent plus de détails lorsque l’on tapote dessus.

En tapotant sur « Afficher l’historique des entraînements », puis un entraînement de la liste », on peut même avoir le parcours d’un footing. Le Xiaomi Mi Watch profite en effet d’un GPS intégré.

L’affichage sur la montre pourra toutefois suffire. On a, par exemple, suffisamment d’informations sur la dernière nuit de sommeil. Idem pour les informations concernant les derniers entraînements ou les prévisions météo (fournies sur cinq jours).

Même le paramétrage des alarmes peut se faire directement depuis la montre.

Au niveau des fonctions accessibles depuis la montre, on retrouvera également la possibilité de faire sonner son smartphone pour le retrouver, de déclencher la photo sur le smartphone et de piloter la musique ou vidéo en cours sur le smartphone. Sans oublier la boussole, le baromètre, le chronomètre, le minuteur (à 6 temps prédéfinis en plus du temps personnalisé) et les exercices de respiration.

Un écran lumineux, des vibrations puissantes

L’écran AMOLED rond 1,39 pouce de la Xiaomi Mi Watch est particulièrement lumineux, rendant l’usage très confortable en toutes circonstances. Cette luminosité se constate d’ailleurs avec le mode lampe-torche disponible depuis le panneau d’accès rapides faisant passer tout l’écran au blanc. Vous vous baladerez dans le noir sans aucun problème, sans vous prendre un coin de lit ou de table.

Concernant la luminosité, vous pourrez d’ailleurs la régler depuis les paramètres, en indiquant le niveau de votre choix (de 1 à 5), au lieu du réglage automatique. Toujours à propos de l’écran, on peut l’éteindre rapidement en le couvrant avec la paume de la main (optionnel).

Concernant les vibrations, celles qui vous alerteront la journée ou vous tireront du sommeil avec l’alarme, elles sont particulièrement puissantes et même bruyantes (cela peut déranger le voisin de chambre). À moins d’avoir le sommeil très lourd, plus besoin de réveil avec la sonnerie du smartphone.

Deux semaines d’autonomie

La recharge de la Xiaomi Mi Watch passe par un socle à fixation magnétique. Comme indiqué en début de test, le câble est suffisamment long (50 cm).

Mais d’ailleurs, quid de l’autonomie ? Sur son site, le constructeur indique 16 jours. Avec un usage incluant les alarmes pour se réveiller le matin, le suivi du sommeil, le suivi continu du rythme cardiaque, les invitations à bouger, les notifications du smartphone, les sollicitations ponctuelles d’Alexa et le suivi sportif (footing et piscine), j’ai tenu 13 jours avant d’arriver à 6 % et d’envisager sérieusement de recharger la montre.

Conclusion

Facile à configurer, agréable à porter, riche en fonctions, facile à prendre en main, étanche, dotée d’un GPS pour le suivi sportif et gâtée d’une bonne autonomie, le Xiaomi Mi Watch a plus d’un argument pour séduire. Et si vous cherchez une montre au look passe-partout, c’est une raison de plus pour succomber. Vaut-elle les 129 euros auxquels elle est affichée en ce moment ? Oui, clairement.

Test réalisé à partir d’un modèle prêté par la marque