(Màj) OnePlus 9 et OnePlus 9 Pro : les smartphones soupçonnés de triche et déréférencés par Geekbench

Temps de lecture : 2 minutes

Mise à jour : OnePlus a apporté une explication au site XDA Developer

« Notre priorité absolue est de toujours apporter une excellente expérience utilisateur avec nos produits, notamment en réagissant rapidement aux retours importants des utilisateurs. À la suite du lancement des OnePlus 9 et 9 Pro en mars, certains utilisateurs nous ont fait part de certains domaines où nous pourrions améliorer l’autonomie et la gestion de la chauffe des appareils. À la suite de ces retours, notre équipe R&D a travaillé au cours des derniers mois pour optimiser les performances des appareils lors de l’utilisation de la plupart des applications les plus populaires, y compris Chrome, en faisant coïncider les exigences processeur de l’application avec la puissance la plus appropriée. Cela a contribué à offrir une expérience fluide tout en réduisant la consommation énergétique. Bien que cela puisse avoir un impact sur les performances des appareils dans certaines applications de benchmarking, notre objectif est, comme toujours, de faire ce que nous pouvons pour améliorer les performances de l’appareil pour nos utilisateurs. »

Geekbench n’adhère pas vraiment aux optimisations logicielles mises en place sur les derniers smartphones haut de gamme de OnePlus. Les deux appareils se retrouvent ainsi évincés de ses benchmarks.

Réagissant à un article d’AnandTech selon lequel des applications populaires souffrent de limitations de performances sur le OnePlus 9 Pro en étant gardées loin des cœurs les plus rapides quand les outils de benchmarks semblent épargnés par le mécanisme, Geekbench indique avoir retiré de sa base de données les smartphones OnePlus 9 et OnePlus 9 Pro.

« Il est décevant de voir les mobiles OnePlus prendre des décisions en matière de performances en se basant sur des identifiants d’application plutôt que sur le comportement de l’application », explique Geekbench dans un tweet. Ce dernier y voit en effet une forme de manipulation, pour ne pas dire de triche, avec des performances restant certes flatteuses dans les benchmarks, mais dont les utilisateurs ne profiteront pas forcément dans les faits. Si la manœuvre a probablement pour objectif de préserver l’autonomie de l’appareil, c’est le manque de transparence qui passe mal…

Geekbench promet de tester les autres mobiles de la marque pour voir s’ils « manipulent également les performances de la même manière ». Si tel est le cas, ces modèles subiront alors le même traitement.