Huawei met davantage le cap sur HamonyOS avec de nouveaux produits

Temps de lecture : 3 minutes

C’était le grand jour pour Huawei. Le constructeur a tenu un événement autour de son écosystème HarmonyOS 2.0.

Comme l’annonçait le teasing, l’événement organisé ce mercredi 2 juin par Huawei a principalement tourné autour d’HarmonyOS 2.0, l’écosystème maison. Le groupe chinois a parlé d’une nouvelle ère où les différents appareils pourront communiquer entre eux. Il a ainsi été question de montres connectées, de tablettes tactiles et de smartphones.

Huawei Watch 3 et Watch 3 Pro

Huawei a dévoilé des montres connectées Watch 3 et Watch 3 Pro tournant sous HarmonyOS 2.0.

La première offre un écran AMOLED rond 1,43 pouce avec une résolution 326 dpi et une luminosité à 1 000 candelas par mètre, un stockage interne de 16 Go et une étanchéité certifiée 5 ATM. On a les notifications du smartphone, le suivi du sommeil, le suivi sportif (plus de 100 modes), le suivi spO2, le cardiofréquencemètre, la mesure de la température corporelle, le déclenchement de la photo à distance, l’ouverture de la voiture ou la détection de chutes. L’intégration de l’AppGallery permettra l’ajout de nouveaux services. La combinaison d’un bouton et d’une couronne facilitera la navigation, notamment avec les mains mouillées ou les gants. Le support de l’eSIM permettra quant à lui un fonctionnement autonome, pour pouvoir passer des appels ou écouter de la musique en ligne sans le smartphone. L’autonomie atteint les 3 jours avec la 4G et les 14 jours en mode éco. En Europe, le prix démarrera à 369 euros.

La seconde mise sur un design plus proche d’une montre classique, avec une lunette autour de l’écran, mais aussi sur des matériaux plus nobles, avec un corps en titane (contre de l’acier pour le modèle standard) et un écran protégé par du saphir. Elle profite par ailleurs d’un GPS double fréquence pour une localisation plus précise. Son autonomie s’annonce en outre plus élevée : 5 jours avec la 4G et 21 jours en mode économique. En Europe, il faudra compter 499 euros.

Huawei MatePad 11, MatePad Pro 10.8 et MatePad Pro 12.6

Tournant sous environnement HarmonyOS 2.0, les nouvelles tablettes de Huawei arrivent au nombre de trois.

Il y a tout d’abord la MatePad 11 avec son écran IPS 10,95 pouces offrant une définition 2 560 x 1 600 pixels et un taux de rafraîchissement 120 Hz. Elle repose sur une plate-forme Snapdragon 865. Sa batterie affiche une capacité 7 250 mAh. En Europe, elle coûtera entre 399 et 499 euros.

Arrivent ensuite les MatePad Pro 10.8 et MatePad Pro 12.6. La première profite d’un écran IPS 10,8 pouces en 2 560 x 1 600 pixels avec un rafraîchissement 120 Hz. Elle opte pour le chipset Snapdragon 870. Pas d’annonce pour l’Europe. À titre indicatif, en Chine, les prix oscilleront entre 3 799 et 5 299 yuans (486 et 678 euros). La seconde propose un écran AMOLED 12,6 pouces, là aussi en 2 560 x 1 600 pixels, mais avec un rafraîchissement standard de 60 Hz. Elle s’équipe du chipset Kirin 9000E, d’un triple capteur photo 13 Mégapixels + 8 Mégapixels + ToF à l’arrière, d’un capteur photo 8 Mégapixels à l’avant et d’une batterie 10 050 mAh supportant la charge 40 Watts. En Europe, il faudra débourser 799 euros.

Huawei P50

En fin de conférence, vers 1h57, Huawei a teasé l’arrivée prochaine de sa nouvelle famille de smartphones haut de gamme P50 qui tournera, on s’en doute, sous environnement HarmonyOS. Son design se caractérise par un écran et un dos débordant sur les tranches. La partie photo arrière se matérialise, comme l’indiquaient les fuites, par deux gros blocs ronds, avec d’ailleurs toujours le concours de Leica. Pas d’information précise en revanche sur la fenêtre de lancement.

Environ 100 appareils éligibles à HarmonyOS 2.0

Huawei a affiché sa volonté de déployer HarmonyOS sur un grand nombre d’appareils. Environ 100 dispositifs y auront ainsi droit. Parmi eux notamment, les smartphones Mate 40, Mate 30, Mate 20, Mate 10, Mate 9, P40, P30, P20, P10, nova 8, nova 7, nova 6 et nova 5. Mais également les tablettes MatePad.

Huawei FreeBuds 4

Huawei a par ailleurs communiqué sur la disponibilité européenne des écouteurs FreeBuds 4 récemment annoncés pour la Chine. Ils coûtent ainsi 149 euros. Pour rappel, ceux-ci proposent un design à tige, des contrôles tactiles, une réduction de bruit active, une certification IPX4 pour la résistance à l’eau, une autonomie de 4 heures par charge et une autonomie cumulée de 22 heures.