Test des Oppo Enco X : que valent ces écouteurs sans-fil avec annulation de bruit ?

Temps de lecture : 6 minutes

Après le test des écouteurs Enco W51, je vous propose celui des modèles Enco X de la marque.

Oppo propose plusieurs modèles d’écouteurs sans-fil true wireless (sans aucun fil, même pas entre les oreillettes). Il y a notamment les Enco W51 à 99 euros dont je vous ai récemment proposé un test, mais également les Enco X plus haut de gamme à 179 euros dont nous allons parler aujourd’hui.

Déballage et premières impressions

On peut le dire, Oppo a fait un effort en termes de présentation. Mais sans être écolo jusqu’au bout des ongles, je ne suis pas fan du suremballage. La boîte dans une boîte n’apparaissait pas forcément nécessaire.

 

Dans la boîte (celle à l’intérieur de la première boîte), différents compartiments, comme cela se fait avec les smartphones. Vient tout d’abord une pochette de documentation, puis arrive un écrin avec l’étui de charge et une boîte avec deux paires d’embouts.

La pochette de documentation contient les guides de démarrage rapide et de sécurité. Traduit en plusieurs langues, dont le français, le guide de démarrage va à l’essentiel. Appairage, commandes, ajustement des embouts et caractéristiques sont expliqués en 4 pages, avec les schémas quand cela s’avère nécessaire.

Posé sur son écrin, l’étui de charge et de transport contient déjà les écouteurs. Design épuré, toucher doux, pas de gros jeu au niveau du couvercle et cerclage métallique, on a vraiment une impression haut de gamme. Maintenant, je me souviens de l’étui plat et pratique des Enco W51, que ce soit pour l’appairage ou à la saisie des écouteurs. Au moins, le couvercle ne se ferme-t-il pas sans arrêt avec un gros « clac » désagréable comme sur les Realme Buds Air Pro.

La boîte avec les embouts contient les tailles S et L, les écouteurs étant d’office équipés des embouts taille M.

Et juste en dessous du compartiment avec les embouts se trouve celui contenant le (minuscule) câble de charge. Il s’agit d’ailleurs d’un câble USB-C (étui) vers USB (ordinateur, chargeur mural, etc.).

Configuration : simple comme bonjour

Comme à chaque fois, j’ai multiplié les appareils pour tester le fonctionnement. Il y a ainsi un ordinateur portable Windows 10, des smartphones Apple iPhone 11 / Xiaomi Redmi 9A / Oppo Reno4 Z et un mobile Nokia 2720 Flip.

À chaque fois, les écouteurs étaient détectés après l’ouverture de l’étui et une pression de quelques secondes sur le bouton à droite.

Et dans les oreilles ?

J’ai eu l’occasion d’utiliser pendant 2 ou 3 heures d’affilée les Oppo Enco X, que ce soit pour un footing en musique ou une discussion en ligne sans ressentir de gêne particulière.

Aucun souci à noter non plus lors des joggings. Les écouteurs tiennent bien en place, même avec des mouvements de tête brusques, et se retirent facilement au besoin. D’ailleurs, pour les sportifs sortant par tous les temps, pluvieux comme chauds, le constructeur indique une étanchéité IP54 assurant une résistance à la pluie et à la sueur.

Des commandes simples, complètes et personnalisables

Les commandes tactiles des Oppo Enco X sont assez simples et complètes, incluant même le contrôle du volume pourtant pratique et sur lequel certains modèles font malheureusement l’impasse. Ici, ils répondent bien présent.

Retirer puis remettre les écouteurs, met en pause la lecture en cours puis la relance. Tapoter deux fois permet de passer au morceau suivant dans le cas d’une lecture musicale ou à la vidéo suivante dans le cas d’une liste de lecture YouTube, mais également de répondre ou raccrocher lors d’un appel. Avec un glissement vers le bas de la tige, on baisse le son, tandis qu’avec un glissement vers le haut, on l’augmente. Un appui d’une seconde permet de basculer entre le mode transparence et le mode annulation maximale de bruit.

À noter que les commandes peuvent être personnalisées pour les smartphones Oppo équipés de l’interface ColorOS (version 7.0 et plus). Depuis les paramètres Bluetooth et dans la section « Appareil associé », on trouve une sous-section « Fonctions des écouteurs ». De là, on pourra personnaliser les commandes pour par exemple déclencher Google Assistant après trois appuis ou profiter de quatre modes d’écoute (« Désactivation de l’annulation de bruit », « Transparence », « Annulation du bruit » et « Annulation maximale du bruit ») au lieu des deux modes par défaut (« Transparence » et « Annulation maximale du bruit »).

Pour les smartphones Android (version 6.0 et plus) d’autres marques, ces possibilités passent par l’application « HeyMelody » disponible gratuitement sur le Play Store.

Rien pour les utilisateurs iOS, par contre. Dommage, même si ceux-ci opteront plus logiquement pour les écouteurs de marque à la pomme.

Qualité d’écoute :  une belle claque

Un morceau de type « Drift » de Boeboe est une belle claque avec l’avalanche de basses vibrantes que l’on pouvait attendre. Un « Billie Jean » du roi de la pop passe crème avec des basses bien présentes et des aigus pas étouffés. Un « Smells like teen spirit » de Nirvana n’agresse pas les oreilles, même à bon volume. Dans un Call of Duty Mobile, le rendu audio et l’isolation favorisent l’immersion. Dans un spectacle humoristique, le rendu des voix est plutôt sympa. Le rendu audio à de quoi satisfaire le plus grand nombre dans la plupart des usages.

De la réduction, mais pas d’annulation totale

La réduction de bruit est perceptible, mais pas totale. On peut s’en rendre compte avec la circulation atténuée, mais toujours là.  Accélération et diesels bruyants ne s’effaceront qu’en poussant un peu plus le volume. Mais on s’en rend également compte avec l’annulation de bruit activée sans diffusion audio. Cet aspect apparaît d’ailleurs clairement dans le manuel. « La fonction de réduction du bruit réduit le bruit, mais ne le supprime pas entièrement », peut-on en effet y lire.

L’autonomie : très confortable

L’autonomie est un point intéressant des Oppo Enco X. Dans sa documentation, le constructeur indique jusqu’à 5,5 heures sans réduction de bruit et jusqu’à 4 heures avec, en ayant un volume à 50 %. À l’usage, avec l’annulation de bruit systématiquement activée, il me restait 50 % après 2 heures de footing en musique ou 2 heures de discussion audio sur l’ordinateur. Le compte y est.

L’étui de charge fournit quelques charges supplémentaires grâce à la batterie 535 mAh intégrée. J’ai ainsi pu tenir plusieurs jours sans passer par la case secteur. Cet étui se charge d’ailleurs via l’USB-C comme dit plus haut. Mais on peut aussi faire le plein en sans-fil grâce à la norme Qi. Une alternative toujours bienvenue.

Conclusion

Jolie finition, claque en termes de rendu audio, commandes complètes et faciles à retenir, réduction de bruit efficace (mais pas parfaite non plus) et autonomie très confortable, les Oppo Enco X sont une belle expérience. Le choix d’un boîtier plat comme les Oppo Enco W51 aurait toutefois été un plus, comme l’est la possibilité de recharge en sans-fil. Dommage aussi que les contrôles personnalisés ne profitent pas aux utilisateurs sous iOS. Maintenant, un propriétaire d’iPhone ira plus naturellement vers les écouteurs AirPods de la marque à la pomme. Les Oppo Enco X valent-ils les 180 euros demandés ? Avec une expérience aussi convaincante, oui.

Test réalisé à partir d’un modèle prêté par la marque