Oppo Enco W51 : test des écouteurs sans-fil avec réduction de bruit

Temps de lecture : 5 minutes

Après le test de la montre connectée Oppo Watch, je vous propose celui des écouteurs sans-fil Enco W51 de la marque.

Oppo propose des écouteurs sans-fil Enco W51 à 99 euros, avec la promesse d’une belle qualité sonore et d’une belle immersion grâce à la réduction de bruit active. J’ai pu les tester pendant deux semaines. Voici mes impressions à leur sujet. Il y a du positif et du moins bon.

Déballage et premières impressions

Oppo a fait un effort sur le packaging en optant pour une boîte compartimentée à la manière de celle des smartphones.

On tombe tout d’abord sur une pochette. Celle-ci contient deux manuels, dont le guide de démarrage rapide et le guide de sécurité. Allant à l’essentiel, le guide de démarrage rapide porte bien son nom : présentation du coffret, appairage Bluetooth, ajustement des embouts, commandes, mise en charge, réinitialisation et caractéristiques. Le tout est abordé en quatre pages avec quelques schémas. Il est traduit en plusieurs langues, dont le français.

Vient ensuite l’étui de charge/transport présenté sur un petit écrin et embarquant les écouteurs. Le bruit des plastiques et la sensation en main ne font pas de gamme. Loin de là même.

Le choix d’un format horizontal avec un bouton d’appairage à plat se révèle quant à lui bien plus pratique par rapport à un format vertical avec un bouton sur le devant ou le côté. Cela simplifie en effet la phase d’appairage, mais aussi la saisie des écouteurs. Le rangement des écouteurs se montre tout aussi simple grâce à la fixation aimantée. Les écouteurs se positionnent d’eux-mêmes. Pratique.

Viennent ensuite deux petites boîtes. La première contient le câble de charge USB vers USB-C (je n’ai pas pu vérifier la longueur, car il n’était pas présent dans mon modèle de test) et la seconde les différents embouts supplémentaires pour une adaptation optimale au conduit auditif de chacun.

Configuration : simple

J’ai utilisé les écouteurs sans-fil Oppo Enco W51 sur plusieurs dispositifs incluant un ordinateur portable sous Windows 10, des smartphones Apple iPhone 11 et Oppo Reno4 Z et des téléphones mobiles Nokia 2720 Flip et Alcatel 3080.

À chaque fois, l’appairage se faisait le plus simplement du monde. Il suffisait d’ouvrir l’étui avec les écouteurs dedans et d’appuyer pendant quelques secondes sur le bouton entre les deux écouteurs. Il ne restait alors qu’à demander la connexion dans les paramètres de l’ordinateur ou du mobile.

Et dans les oreilles ?

Faciles à retirer de l’étui, les écouteurs s’insèrent très facilement dans les oreilles. Je n’ai d’ailleurs pas ressenti la moindre gêne même après une utilisation prolongée.

Aucun souci à noter non plus lors des joggings. Les écouteurs tiennent bien en place et se retirent facilement au besoin.

Commandes : simples et incomplètes

Les commandes passent par des tapotements sur les branches des écouteurs. Deux tapotements à gauche activent ou désactivent la réduction de bruit active. Deux tapotements à droite permettent de passer au morceau suivant ou bien de décrocher/raccrocher lors d’un appel. Trois tapotements à droite ou à gauche déclenchent l’assistant vocal disponible sur l’appareil : Cortana dans le cas d’un ordinateur Windows 10 ou Siri dans le cas d’un iPhone. Pour la lecture ou remise en pause, il suffit de retirer, puis remettre, l’un des écouteurs. Pas de commande en revanche pour ajuster le volume sonore. Si cela réduit le nombre de commandes à retenir, cela peut se montrer pénalisant pour certains usages comme le footing.

J’ai eu quelques ratés, principalement au début, avec la non-prise en compte des tapotements. Il faudra donc un peu de temps pour viser juste et adopter la bonne cadence de tapotement. Au bout de presque deux semaines, je me loupe encore quelques fois. Les commandes se révèlent un peu capricieuses par moment et un peu compliquées en mouvement, comme lors d’un footing.

Qualité d’écoute :  un son clair avec du relief

Comme on peut s’en rendre compte en écoutant « Drift » de Boeboe, le son ne manque pas de basses. Dans un « Billie Jean » de Michael Jackson ou « Smells Like Teen Spirit » de Nirvana, aigus, médiums et basses sont présents et bien distincts. De manière générale, on a un son puissant, riche et dynamique. Bref, assez plaisant à écouter dans l’ensemble.

De la réduction, mais pas d’annulation totale

Cela est précisé dans le manuel et on s’en rend compte en portant les écouteurs sans musique. La réduction de bruit, reposant sur les embouts et les microphones, efface principalement les sons graves. Il faudra pousser un peu le volume pour être coupé du bruit extérieur. Si l’on n’entend presque plus la circulation durant une marche ou un footing (à peine quelques sifflements d’accélération), porter les écouteurs ne vous permettra pas d’avoir le silence total pour lire ou travailler. Pour rappel, la réduction de bruit active se déclenche avec un double tapotement sur l’écouteur de gauche.

L’autonomie : très moyenne

Les écouteurs se chargent directement dans leur étui de transport, qui assure d’ailleurs plusieurs charges grâce à sa batterie intégrée. Oppo indique 3,5 heures par charge avec la réduction de bruit et 4 heures sans, avec un volume audio à 50 %. Les charges de l’étui permettraient d’envisager 20 heures ou 24 heures, selon que l’on active ou non la réduction de bruit.

À l’usage, j’ai flirté avec les 3 heures avec la réduction de bruit active en combinant 1 heure de footing et 2 heures de conférence audio. Après un footing de 55 minutes avec un volume variable, il me restait 6o ou 70 % de batterie (indication par le smartphone). Les charges du boîtier m’ont permis de tenir 5 jours en combinant sessions de sport en musique et de sessions de travail en ligne sur Discord.

Pour revenir à la charge de l’étui, elle peut se faire en filaire via le port USB-C au dos, mais également en sans-fil grâce à un socle ou un partage de batterie sur smartphone.

Conclusion

Étui vraiment pratique, bonne qualité d’écoute, réduction de bruit active assez efficace et possibilité de charge sans-fil, les écouteurs Oppo Enco W51 proposent quelque chose d’intéressant au regard des 100 euros demandés. Dommage qu’ils n’aient pas bénéficié d’une meilleure autonomie. Le réglage du volume au niveau des écouteurs aurait aussi été un plus pour ne pas avoir sortir le smartphone, notamment lors d’un footing. En parlant des commandes justement, celles-ci se révèlent un tantinet capricieuses par moment.

Test réalisé à partir d’un modèle prêté par la marque