Chipsets mobiles : MediaTek dépasse pour la première fois Qualcomm

Temps de lecture : 3 minutes

Sur le marché des chipsets mobiles, MediaTek s’empare pour la première fois de la première place. Au troisième trimestre, plus de 100 millions de smartphones utilisaient ses solutions.

Le cabinet d’étude Counterpoint a récemment publié ses derniers chiffres pour le marché mondial des chipsets mobiles. Les deux premières places reviennent ainsi à MediaTek et Qualcomm qui détenaient respectivement 31 et 29 % du marché en volumes. Les puces de MediaTek équipaient plus de 100 millions de smartphones vendus au cours de la période, permettant pour la première fois à la firme de se hisser sur la 1ère marche du podium. Suivent HiSilicon (filiale de Huawei), Samsung et Apple qui détiennent tous 12 % du marché. En dernière position, on retrouve enfin le très discret Unisoc avec ses 4 %.

Qualcomm et MediaTek échangent leurs places

Par rapport à la même période en 2019, MediaTek et Qualcomm ont effectivement échangé leurs places respectives.

La firme taïwanaise a gagné 5 points en misant à fond sur des segments entrée et milieu de gamme, ce qui lui a permis de générer du volume, notamment sur des marchés tels l’Amérique Latine, l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Inde. Sur ces segments, elle a apporté le mobile gaming avec sa famille Helio G et la 5G avec sa famille Dimensity. Comme le souligne Counterpoint, le smartphone 5G le moins cher du marché est actuellement le Realme V3 dévoilé en septembre, équipé du SoC Dimensity 720 et positionné sous les 150 euros.

La firme américaine a, de son côté, perdu 2 points. Rappelons cependant qu’elle peut compter sur sa famille de chipsets Snapdragon 800 occupant largement le haut de gamme, faisant office de vitrine technologie pour la 5G et laissant envisager de meilleures marges. Qualcomm était d’ailleurs numéro un sur la 5G, équipant en effet 39 % des smartphones 5G, lesquels ont représenté 17 % du marché au cours du troisième trimestre 2020. Couterpoint estime au passage que les smartphones 5G représenteront un tiers des ventes au quatrième trimestre 2020, notamment grâce à l’arrivée de la 5G sur les iPhone d’Apple.

Maintenant, Qualcomm n’entend évidemment pas laisser le champ libre à MediaTek concernant la 5G sur les smartphones plus abordables. Le géant de San Diego entend participer à la démocratisation en amenant progressivement la technologie sur les configurations plus modestes. Déjà arrivée sur les séries Snapdragon 700 et Snapdragon 600, avec par exemple les Snapdragon 750G et Snapdragon 690, la nouvelle connectivité réseau devrait rapidement faire son chemin jusqu’à la série Snapdragon 400. De son côté, MediaTek pourrait prendre le chemin inverse en venant affronter Qualcomm sur le haut de gamme.

Samsung, Huawei, Apple et Unisoc

Pour le reste, Samsung a laissé 4 points sur la période passant de 16 à 12 % avec ses Exynos. HiSilicon est resté stable à 12 % avec ses Kirin. Mais cela a de grandes chances de changer avec la revente de Honor dont la stratégie tarifaire permettait à Huawei de générer des volumes sur le créneau des smartphones, et par extension sur celui des chipsets mobiles. Apple et Unisoc ont progressé d’un point, le premier passant de 11 à 12 % et le second de 3 à 4 %.

Source : Counterpoint