Xiaomi officialise son nouveau smartphone Mi 11 et sa nouvelle interface MIUI 12.5

Temps de lecture : 4 minutes

Xiaomi a dévoilé un smartphone Mi 11 positionné sur le haut de gamme, ainsi qu’une interface MIUI 12.5 annoncée comme une évolution majeure.

Comme prévu, ce lundi 28 décembre, Xiaomi a levé le voile sur le Mi 11. Il s’agit de son dernier flagship qui s’équipe d’ailleurs du nouveau chipset Snapdragon 888. Le constructeur chinois avait également dans les cartons une interface MIUI 12.5. Celle-ci est annoncée comme une évolution majeure, contrairement à ce que pourrait laisser penser l’évolution de la numérotation.

Xiaomi Mi 11 : chipset Snapdragon 888, écran 2K 120 Hz, photo 108 Mégapixels et charge 55 Watts

Positionné sur le haut de gamme, le Xiaomi Mi 11 est le premier smartphone embarquant le nouveau chipset haut de gamme de Qualcomm, le Snapdragon 888. La plate-forme lui apporte un processeur octa-core jusqu’à 2,84 GHz, ici épaulé par 8 ou 12 Go de mémoire vive LPDDR5. Elle permet également de profiter de la 5G grâce au modem X60. D’autres flagships en profiteront dans les prochains mois, dont la famille Galaxy S21 chez Samsung attendue début janvier, par exemple.

 

Le nouveau bébé de la marque chinoise s’équipe en outre d’un écran AMOLED 6,81 pouces avec une définition WQHD (3 200 x 1 440 pixels), un taux de rafraîchissement 120 Hz et une protection Gorilla Glass Victus. Sous la dalle, on trouve d’ailleurs le lecteur d’empreintes digitales. Le Mi 11 offre en outre un système audio stéréo signé Harman Kardon. Pour le stockage ensuite, on a 128 ou 256 Go en UFS 3.1. Pas d’extension MicroSD au programme par contre.

Côté photo, on dénombre quatre capteurs au total, dont trois modules 108, 13 et 5 Mégapixels à l’arrière (principal, ultra grand-angle 123 degrés et macro) dans un bloc carré aux coins arrondis. Installé à l’avant dans un poinçon excentré, le module à selfies propose des clichés en 20 Mégapixels.

L’ensemble s’alimente grâce à une batterie à la capacité 4 600 mAh. La charge s’effectue avec une puissance de 55 Watts via le filaire (pour faire le plein en 45 minutes) ou de 50 Watts via le sans-fil (53 minutes). On a également de la charge sans-fil inversée en 10 Watts. Pratique pour charger des accessoires ou dépanner un ami.

Comme indiqué en amont de l’annonce du Mi 11, pas de chargeur dans la boîte. Cela dit, le constructeur peut en fournir un gratuitement. Le consommateur a en effet le choix entre deux packagings au même prix.

Les précommandes ont démarré pour une disponibilité dès le 1er janvier 2021. Trois configurations 8/128, 8/256 et 12/256 Go s’affichent à respectivement 3 999, 4 299 et 4 699 yuans (501, 539 et 589 euros). L’annonce ne concerne en effet que le marché chinois pour le moment.

Reste donc à attendre les infos concernant la commercialisation à l’international. Un tweet a d’ailleurs confirmé l’arrivée prochaine en France.

MIUI 12.5 : performances améliorées et applications moins nombreuses

Avec son interface MIUI 12.5 basée sur Android 11, Xiaomi promet de meilleures performances : une occupation mémoire réduite de 20 %, grâce à une réécriture complète, et une consommation mémoire en arrière-plan réduite de 35 % en moyenne pour les applications système, grâce à une optimisation au cas par cas.

Le constructeur a par ailleurs réduit le nombre d’applications système non désinstallables, n’hésitant pas à faire la comparaison par rapport à EMUI (Huawei), Color OS (Oppo), Funtouch OS (Vivo) et Flyme (Meizu). Il souligne même le nombre inférieur par rapport à iOS. Aucun bloatware dans le lot.

Xiaomi a également parlé d’esthétique avec des effets visuels annoncés comme similaires à ceux proposés par iOS (inspiration pleinement assumée, au moins), et un nouveau fond d’écran avec le mont Siguniang situé dans la province chinoise du Sichuan dont l’apparence évolue selon l’heure et la météo.

Au volet sécurité et confidentialité ensuite, le presse-papiers ne peut pas sauvegarder des données sensibles telles que les mots de passe. Il y a par ailleurs la possibilité d’empêcher les applications tierces d’accéder au presse-papier et à la localisation précise.

Xiaomi a déjà indiqué un lot de smartphones éligibles, parmi lesquels les Redmi Note 7, Redmi Note 7 Pro, Redmi Note 9, Redmi 10X, Redmi 10X Pro, Redmi K20, Redmi K20 Pro, Redmi K30, Redmi K30 Pro, Mi 9 SE, Mi 9, Mi 10 et Mi 10 Pro. On parle pour l’instant d’une bêta fermée réservée aux utilisateurs chinois. Le tout nouveau Mi 11 en profite, évidemment.

Là encore, il faudra attendre un peu avant d’avoir les détails concernant les autres marchés.

Source : GSMArena