Smartphones : les parts de marché dans les différentes zones du monde

Temps de lecture : 2 minutes

Quels fabricants écoulent le plus de smartphones dans les différentes zones du monde ? Le cabinet d’étude Counterpoint détaille ses chiffres pour le troisième trimestre 2020.

Le classement mondial de Counterpoint se compose ainsi de Samsung, Huawei, Xiaomi, Apple, Oppo et Vivo. Ces fabricants détiennent respectivement 22, 14, 13, 11, 8 et 8 % de parts de marché. Le cabinet d’étude précise d’ailleurs que les expéditions de Huawei incluent celles de Honor. La précision a son importance. Sur fond d’embargo américain, le groupe chinois s’est en effet récemment délesté de sa branche low-cost.

Viennent ensuite des Top 5 pour les différentes zones du monde, à savoir l’Asie, l’Amérique du Nord, l’Europe, l’Amérique Latine et la zone Afrique-Moyen-Orient. En Asie, le classement se compose de Huawei, Xiaomi, Vivo, Oppo et Samsung avec respectivement 18, 16, 15, 13 et 12 %. En Amérique du Nord, Apple, Samsung, LG, Alcatel et Motorola s’emparent des cinq premières places avec respectivement 41, 31, 13, 6 et 6 %. Sur le Vieux Continent, on a un Top 5 composé de Samsung, Apple, Xiaomi, Huawei et Oppo avec 37, 18, 17, 12 et 3 %. En Amérique Latine, Samsung, Motorola, Huawei, Xiaomi et LG forment le Top 5 avec 45, 20, 8, 6 et 4 %. Dans la zone Afrique-Moyen-Orient enfin, Samsung, Huawei, Tecno, Xiaomi et Oppo représentent 23, 12 ,9, 8 et 6 % du marché.

De ces différents Top 5, il ressort que Samsung se retrouve souvent à la première place. Sauf en Asie, où il arrive en queue de peloton derrière les acteurs chinois, et en Amérique du Nord, où Apple cartonne. Huawei s’exprime principalement en Asie, où il s’empare de la première place, mais sans vraiment distancer ses rivaux. Seule zone où il ne figure pas dans le classement : l’Amérique du Nord. À voir l’évolution lors des prochains classements sans les volumes générés par Honor. Apple s’exprime pleinement à domicile, avec près de la moitié du marché, et fonctionne plutôt bien en Europe, où il apparait deuxième. Xiaomi n’a pas encore de première place, mais parvient à se positionner dans quatre classements sur cinq. Seul l’Amérique du Nord semble pour l’instant lui échapper.

Source : Counterpoint