Google Pixel 5 : la résistance du smartphone testée en vidéo

Temps de lecture : 2 minutes

Le smartphone Pixel 5 aurait pu passer sans encombre le test de robustesse de Zack Neslon. Sauf que la curiosité du YouTubeur est passée par là. L’appareil a fini HS.

Zack Nelson a encore frappé. Le célèbre YouTubeur américain vient en effet de publier une vidéo où il teste la robustesse d’un smartphone. Il s’intéresse ici au Pixel 5, un modèle de gros milieu de gamme signé Google.

La séance de torture a notamment été l’occasion de vérifier les informations distillées dans la description et la fiche technique, sur le site de Google. La description parle en effet d’un « corps métallique ». Les caractéristiques font, quant à elles, allusion à un « boîtier composé à 100 % d’aluminium recyclé ». Or, le cutter de Zack a mis un peu de temps avant de tomber sur du métal. Il rencontre en effet une épaisse couche de plastique dans un premier temps. Sauf au niveau du bouton d’allumage. Cela s’explique par le fait que Google a dû trouver une solution pour permettre la recharge sans-fil sur son smartphone. Le géant de Mountain View a d’ailleurs parlé de « biorésine » à la presse. Il y a donc un mélange d’aluminium et de plastique. Dommage que Google ne soit pas totalement transparent à ce sujet sur son site.

Outre cela, le YouTubeur s’est intéressé à la résistance de l’écran face aux rayures. Comme bien d’autres avant lui, le Pixel 5 voit son écran marquer dès le niveau 6 sur l’échelle de Mohs, avec des marques plus profondes à partir du niveau 7. Le lecteur d’empreintes digitales continue de fonctionner malgré de bonnes rayures. Le test du pliage à mains nues se passe sans encombre. Le smartphone termine tout de même HS à la fin de la vidéo, la batterie ayant été endommagée lors de la recherche de métal.

Notez que la chaîne PBKreviews nous a déjà emmenés à l’intérieur du Pixel 5. Le smartphone avait eu plus de chances cette fois-ci puisqu’il en sortait opérationnel.