Snapdragon 888 : Qualcomm révèle le nom et les premiers détails de son nouveau SoC haut de gamme

Temps de lecture : 3 minutes

Pas de Snapdragon 875, mais un Snapdragon 888. Qualcomm a officialisé le nom de sa nouvelle plate-forme qui équipera les smartphones haut de gamme en 2021.

À l’occasion du premier jour du Snapdragon Tech Summit 2020 organisé en ligne en raison de la crise sanitaire, Qualcomm a révélé le nom de son chipset mobile haut de gamme, ainsi que les premières informations à son sujet.

Gravé en 5 nanomètres comme les puces A14 d’Apple et Kirin 9000 de Huawei, le nouveau SoC de Qualcomm répond ainsi au nom de Snapdragon 888. Pas de Snapdragon 875 pour succéder au Snapdragon 865, contrairement à ce que l’on pouvait penser et ce que suggéraient de nombreuses rumeurs ces derniers mois.

Il assurera évidemment une compatibilité avec la 5G. Cela passera par un nouveau modem nommé X60, successeur du X55 proposant de la 5G SA/NSA, de la 5G sub-6 GHz et mmWave, de la 5G multi-SIM ou encore le partage des fréquences entre la 4G et la 5G (technologie DSS, Dynamic Spectrum Sharing).

La conférence a également été l’occasion de montrer la faible latence de la 5G mmWave, grâce à une démonstration organisée avec l’opérateur Verizon et l’équipementier Ericsson. Elle consistait en une course de voitures miniatures pilotées à distance.

Technologies Qualcomm AI Engine de 6e génération et Snapdragon Elite Gaming de 3e génération : l’intelligence artificielle et le gaming font aussi partie du programme. Concernant l’intelligence artificielle, Qualcomm indique une puissance de calcul de 26 TOPS avec le processeur Hexagon du Snapdragon 888, contre 15 TOPS pour celui du Snapdragon 865. Côté gaming, on parle évidemment d’affichage à 144 images par seconde grâce au nouveau GPU Adreno.

Aspect largement mis en avant sur les smartphones, la photo n’a pas été oubliée non plus. Le processeur d’image Spectra du Snapdragon 888 peut ainsi gérer un flux de 2,7 Gigapixels par seconde, soit 35 % de plus par rapport au modèle Spectra du Snapdragon 865, permettant ainsi de capturer jusqu’à 120 images par seconde avec une qualité 12 Mégapixels.

Qualcomm a par ailleurs fait savoir que près de 15 constructeurs de smartphones étaient dans les starting-blocks pour utiliser sa plate-forme. Comme on s’en doute et comme l’a confirmé la courte intervention de son président Lei Jun, Xiaomi en sera avec son futur Mi 11.

Mais il y aura également Asus, Black Shark, LG, Meizu, Motorola, Nubia, OnePlus, Oppo, Realme, Sharp, Vivo et ZTE. Realme a d’ailleurs teasé son propre modèle, en indiquant son nom de code « Race ». Chez OnePlus, il s’agira très vraisemblablement du OnePlus 9