Smartphones : l’UE veut faire le ménage du côté des applications préinstallées

Temps de lecture : < 1 minute

Les applications préinstallées sur les smartphones, pourquoi pas. L’impossibilité de les désinstaller, non. La Commission européenne entend en effet redonner un peu plus de liberté aux utilisateurs.

Le fait que les smartphones soient livrés avec des applications supplémentaires n’est pas forcément un mal en soi si celles-ci ne sont pas trop nombreuses, ne font pas doublons et se révèlent utiles au final. Mais surtout si elles peuvent être désinstallées, afin de laisser à l’utilisateur le choix d’octroyer ou non de l’espace de stockage sur son appareil à ces applications.

Or, il arrive assez souvent que des applications se retrouvent là, sans la possibilité de les déloger. Cela vaut pour des smartphones écoulés par les opérateurs, mais aussi pour des modèles proposés directement par les constructeurs. Selon le Financial Times, la Commission européenne se pencherait sur le sujet.

Bruxelles voudrait en effet pousser les opérateurs et constructeurs à faciliter la désinstallation de ces applications préinstallées et potentiellement superflues. La mesure fait partie du Digital Service Act, un texte de loi encore à l’état d’ébauche et entendant moderniser le cadre juridique autour du numérique. À l’heure de la puissance montante des GAFAM, les pratiques anticoncurrentielles sont sans surprise au menu de cet arsenal législatif.

Source : Financial Times via XDA Developers