Apple répond durement face à la fronde d’Epic Games

Temps de lecture : 2 minutes

Le feuilleton Epic Games versus Apple continue. La firme à la pomme sort d’ailleurs l’artillerie lourde.

Pour rappel, Epic Games a tendu un piège à Apple et Google en proposant une solution de paiement alternative dans Fortnite, afin d’éviter les 30 % de commission pris par les deux géants lors de transactions au sein de leurs écosystèmes respectifs.

Dans la foulée, le célèbre jeu d’Epic Games se retrouvait éjecté de l’App Store et du Play Store et une plainte était déposée contre Apple et Google, accusés d’abus de position dominante. La firme à la pomme avait également droit à un remake de sa célèbre publicité des années 80, où elle endossait cette fois-ci le rôle du mal.

Apple attaque à son tour

Mais c’était sans compter les moyens de pression à disposition d’Apple. La firme de Cupertino a en effet menacé de couper l’accès aux comptes développeur et aux kits de développement. Et ce, dès le 28 août. L’éditeur ne pourrait ainsi plus mettre à jour son célèbre jeu pour assurer la compatibilité avec les futures versions d’iOS, iPadOS et macOS. Cela poserait aussi problème pour son moteur Unreal Engine, proposé sous forme de licence et utilisé par de nombreux développeurs. Epic Games a ainsi fait appel à la justice pour qu’Apple ne puisse pas mettre sa menace à exécution. L’éditeur déplore un terrible manque à gagner.

Apple estime pour sa part qu’Epic Games doit simplement respecter les mêmes règles que les autres développeurs. La firme dirigée par Tim Cook indique qu’elle ne compte ainsi pas faire d’exception. Elle rappelle que l’App Store protège les consommateurs et offre une belle visibilité aux développeurs.

Sources : Les Echos et Journal du Geek