Mixcder E10 : test du casque audio à réduction de bruit active

Temps de lecture : 6 minutes

La marque Mixcder m’a proposé de tester l’E10, son casque audio à réduction de bruit active. Voici mes impressions après une semaine de test.

Sollicité par le constructeur, j’ai mis mon casque audio Bluetooth JBL Tune 600 BTNC de côté pendant quelques jours pour tester au quotidien le modèle Mixcder E10. Sur Internet, on peut trouver ce modèle sous la barre des 100 euros. Je vous livre aujourd’hui mes impressions après plusieurs dizaines d’heures d’utilisation. Il m’a servi avec de la musique, de la vidéo, du jeu vidéo et de la conversation en mains libres. Vous le verrez, il y a du bon, et du moins bon.

Un pack assez complet

Au déballage, le Mixcder E10 apparaît assez complet. Le constructeur fournit en effet une housse de transport rigide à fermeture éclair où glisser le casque et ses différents accessoires.

Photo de la boîte du Mixcder E10 Photo de la housse de transport du Mixcder E10

Photo des accesoires du Mixcder E10

Côté accessoires, on se retrouve ainsi avec le cordon Micro-USB vers USB pour la recharge, un câble mini-jack vers mini-jack bienvenu en cas de batterie vide ou pour un appareil dépourvu du Bluetooth (on a d’ailleurs une compatibilité 5.0) et un adaptateur avion.

 Photo des accessoires du Mixcder E10

Photo des accessoires du Mixcder E10

Photo des accessoires du Mixcder E10

Et puisqu’on parle de câble Micro-USB, ça m’a fait du bien d’avoir un “vrai câble”, par rapport au bout de ficelle fourni avec mon JBL. La photo parle d’elle-même…

Photo du câble Micro-USB du Mixcder E10

J’ai également aimé le petit manuel traduit en plusieurs langues, dont le français. Ni trop succinct ni encyclopédique, celui-ci se montre simplement clair et complet. Les explications vont à l’essentiel et s’accompagnent de quelques schémas.

Photo du manuel du Mixcder E10

Une finition de bonne facture

Que ce soit au niveau de l’arceau en métal, des différents rembourrages ou des plastiques, le Mixcder E10 ne fait pas du tout bas de gamme. Il donne même une impression de bonne qualité. On le manipule sans crainte de la tordre ou de le casser.

Photo du Mixcder E10

Un appairage aisé

J’ai utilisé le Mixcder E10 avec deux smartphones, un iPhone 11 sous iOS 13.3.1 et un Zenfone Max Pro M1 sous Android 9.0. Une fois le bouton Power enfoncé, le casque s’allume, apparaît rapidement dans les paramètres Bluetooth du smartphone et s’appaire le plus simplement du monde.

Par la suite, une fois le bouton Power enfoncé, le casque se connectera automatiquement et rapidement au dernier appareil auquel il était connecté. Rien à redire de ce côté-là.

Juste ce qu’il faut comme boutons

Il y a juste ce qu’il faut comme boutons. Ceux-ci sont installés sur l’oreillette de droite. En position arrière, on a le bouton d’allumage et d’extinction (une pression de 3 secondes), qui sert aussi à décrocher ou raccrocher lors d’un appel, à mettre en pause ou lecture lors d’une écoute musicale (une seule pression). Il sert par ailleurs pour l’appairage.

Photo du Mixcder E10

Au milieu, non loin de la prise audio 3,5 millimètres pour l’usage en filaire, les boutons pour baisser ou augmenter le volume sonore (une seule pression), mais aussi pour changer de piste audio (pression de 2 secondes).

Photo du Mixcder E10

À l’avant, le bouton pour l’annulation de bruit active (une seule pression).

Photo du Mixcder E10

Les commandes sont organisées de façon logique et assez faciles à retenir. Du tout bon.

De bonnes basses, mais pas assez de médiums

Concernant le son produit par les haut-parleurs de 40 millimètres, cela reste subjectif. Cela dépendra évidemment de l’oreille de chacun. D’après ma propre expérience, et selon ce que j’ai pu observer en musique, en vidéo, en jeu ou en conversation, il se montre sympa dans l’ensemble. Les basses m’ont semblé présentes, mais pas de manière excessive. Les aigus ne m’ont jamais agressé les oreilles. D’après mon ressenti, il manque peut-être un peu de médiums. Le rendu n’est en revanche pas du tout le même lors de l’activation de la réduction de bruit active.

Une réduction de bruit qui ne réduit pas tout et qui change le son

Voici justement le moment de parler de cette réduction de bruit active (ou ANC, pour Active Noise Cancelling). C’est après tout l’argument mis en avant par le constructeur. Un petit tour dans le manuel précise d’ailleurs que tout le bruit n’est pas annulé. L’annulation se concentre en effet sur les fréquences basses, autrement dit les graves. J’ai pu le constater avec une personne parlant à côté de moi. J’ai même pu le noter avec une machine à laver en fonctionnement qui n’était plus qu’un léger sifflement sans le vrombissement habituel. Idem pour le passage d’un tram. L’isolement offert pour les coussinets et l’augmentation du volume sonore suffiront généralement à cacher le reste si nécessaire. Effectivement, on n’entend plus rien ou beaucoup moins le bruit environnement dans le cas d’un lieu très bruyant.

Maintenant, il va falloir aimer le son carrément différent avec l’annulation de bruit activée. Le son tire en effet plus vers les graves et supprime certains aigus, tout en devenant plus caverneux. Un tel rendu passe avec certaines musiques électroniques, mais pas avec toutes les musiques en général. Surtout, il ne sera pas du goût de toutes les oreilles. Pas des miennes, en tout cas.

Un casque pour la maison et les transports en commun, mais pas pour le sport

Avec son arceau ajustable, ses parties articulées et son poids bien reparti, le Mixcder E10 tient bien sur la tête. On aura ainsi plaisir à écouter de la musique, regarder une vidéo, jouer ou appeler en mains libres en l’ayant sur la tête, à condition par contre de ne pas être en mouvement.

Photo du Mixcder E10

Ce casque ne conviendra effectivement pas aux activités sportives. Il suffit de tourner la tête de gauche à droite brusquement pour se rendre compte que les secousses d’un footing ou d’une séance de fitness ne tarderont pas à le faire tomber.

Toujours en parlent d’usage, il se révèle un peu décevant pour les conversations en mains libres. Mes interlocuteurs disaient ne pas très bien m’entendre, alors que j’étais installé dans une chambre parfaitement silencieuse. Dommage.

L’autonomie : jusqu’à 24 ou 30 heures

Avec une utilisation moyenne d’environ 4 heures par jour (au boulot principalement, et occasionnellement pour un appel téléphonique à la maison), avec l’annulation de bruit en fonctionnement, j’ai pu tenir 6 jours (entre samedi matin et jeudi soir). Le constructeur promet 30 heures de conversation ou de musique sans l’annulation de bruit activée. Il indique 24 heures lors de son activation. Promesse tenue, donc. Le constructeur indique entre 1 heure et 1 heure et demie pour remplir la batterie 500 mAh.

Conclusion

Prix pas excessif, finition qualitative, port confortable, kit d’accessoires assez complet, appairage simple et rapide avec les appareils Android/iOS, fonctionnant filaire en cas de batterie vide et boutons bien agencés, le Mixcder E10 ne manque pas d’arguments.

Maintenant, il y a ce son gâté de bonnes basses tout en péchant sur les médiums, mais surtout plus du tout le même avec l’annulation de bruit active. Cette réduction de bruit active est donc l’argument mis en avant par le constructeur, mais également celle pouvant en décevoir plus d’un. Personnellement, le rendu audio lors de son activation ne m’a pas franchement convaincu. Aussi, je vous recommande fortement une écoute avant l’achat. Une recommandation tombant d’ailleurs sous le sens pour l’achat de ce type de produit.

Photo du Mixcder E10

 

Test réalisé à partir d’un modèle fourni gracieusement par la marque (mais sans aucune condition)