5G : Unisoc dévoile son nouveau chipset T7520 gravé en 6 nm

Temps de lecture : 2 minutes

Moins visible à l’international par rapport à des acteurs tels que Qualcomm ou MediaTek, mais bien actif, Unisoc (ex-Spreadtrum), vient de dévoiler un chipset mobile T7520. Avec lui, la firme chinoise s’adresse aux smartphones et propose de la 5G.

La plate-forme Unisoc T7520 profite d’une finesse de gravure en 6 nanomètres. Elle apporte un processeur octa-core, avec 4 coeurs ARM Cortex-A76 pour les tâches gourmandes et 4 coeurs ARM Cortex-A55 pour les tâches courantes. Celle-ci embarque par ailleurs le GPU Mali-G57, avec un support des écrans 120 Hz.

Photo du chipset Unisoc T7520

Au niveau de la connectivité réseau, la plate-forme Unisoc T7520 assure le support des technologies 2G, 3G et 4G. Mais elle propose également la 5G non standalone (ou NSA, soit la 4G boostée) et la 5G standalone (ou SA, soit la vraie 5G). Et ce, grâce à un modem intégré (pas en solution externe). Du côté de la photo, ensuite, la solution gère les configurations multi-capteurs, ainsi que les modules jusqu’à 100 Mégapixels. De l’intelligence artificielle sera enfin au programme pour, par exemple, optimiser les performances et l’autonomie, ou encore embellir les clichés. Reste maintenant à voir quels smartphones utiliseront la plate-forme 5G d’Unisoc. La firme ne donne aucun nom dans son communiqué. Vraisemblablement des marques chinoises de second plan.