Motorola Razr : voici son test de résistance en vidéo, grains de sable compris

Un célèbre YouTubeur a testé la robustesse du smartphone pliable Motorola Razr. Si l’appareil finit par succomber à la séance de tortures, il a bien résisté.

Motorola Razr : la robustesse du smartphone pliable mise à l’épreuve

Dernièrement, un test de Cnet soulignait la fragilité du Motorola Razr, l’un des premiers smartphones pliables à écran souple du marché. Celui-ci ne reflétait toutefois pas le quotidien. Il y a tout d’abord les ouvertures et fermetures brutales répétées à la chaîne par une machine. Mais on peut aussi souligner l’environnement quelque peu aseptisé. En effet, aucun objet pointu pouvant abîmer l’écran souple et aucun corps étranger pouvant s’insérer dans le mécanisme.

Qu’à cela ne tienne, puisque c’est le YouTubeur Zack Nelson qui s’y colle. Sur sa chaîne JerryRigEverything, où il maltraite régulièrement des smartphones, l’homme se penche en effet sur le cas du Motorola Razr. Avec sa conception mêlant le verre et le métal, le smartphone encaisse ainsi bien les coups de cutter. Le lecteur d’empreintes digitales continue pour sa part de fonctionner malgré les coups de cutter infligés. Mais quid de l’écran et de la charnière ? Eh bien, l’écran souple s’en sort bien face à la flamme de briquet, mais marque facilement avec la mine ou même l’ongle. Quant à la charnière, elle laisse passer quelques grains de sable. Si l’écran n’en souffre pas dans l’immédiat, le bruit produit ne laisse pas envisager l’avenir sereinement. Cette charnière lâche en tout cas facilement à la force des bras.

Quoi qu’il en soit, le smartphone fonctionnera presque jusqu’à la fin de la vidéo. Avant que son écran souple ne finisse par rendre l’âme. Bref, avec un minimum de soin – ce qui tombe sous le sens vu le prix du joujou, à savoir plus de 1 500 euros -, le Motorola Razr ne devrait pas trop mal s’en sortir. D’ailleurs, le constructeur a publié une vidéo en ce sens.