Huawei : les USA étendent la licence temporaire de 3 mois

Temps de lecture : 2 minutes

Les États-Unis annoncent le renouvellement de la licence temporaire accordée à Huawei. Le géant chinois va ainsi pouvoir continuer à collaborer avec les entreprises US.

> Huawei pris en grippe par les USA

Depuis plusieurs mois, Huawei subit les dommages collatéraux d’une guerre commerciale opposant les USA et la Chine. Le géant chinois se retrouve en effet sur une liste noire, une liste d’entreprises considérées à risques. Au motif d’une possible proximité avec le gouvernement chinois et de risques d’espionnage, il rencontre ainsi des difficultés à travailler avec les entreprises étasuniennes.

Parmi elles, il y a notamment Google. En mai dernier, Huawei a ainsi perdu la licence Android. Voilà pourquoi ses Mate 30 et Mate 30 Pro n’embarquent pas les services tels que le Play Store. Arrivés après l’annonce de l’embargo, ces modèles haut de gamme n’ont en effet pas pu être certifiés. Voilà également pourquoi Huawei et sa marque Honor ont recours au renommage de smartphones certifiés en amont de l’embargo. Cela permet de continuer à lancer de “nouveaux” smartphones avec les services de Google. Le Huawei Nova 5T en est un exemple.

> La licence temporaire renouvelée pour trois mois

Le département américain du Commerce vient d’annoncer, dans un communiqué, le renouvellement de la licence temporaire accordée à Huawei en mai 2019, puis renouvelée en août 2019. Annoncée le 18 novembre 2019, cette extension de licence vaut pour 90 jours. Soit jusqu’en février 2020.

Durant cette période, Huawei pourra continuer à travailler avec des firmes américaines, toujours sous contrôle accru des autorités qui s’assureront de l’absence de risque pour la sécurité nationale. Dans son communiqué, le département américain du Commerce explique qu’il s’agit de ne pas pénaliser les zones les plus reculées. Comprenez par là les zones rurales où les opérateurs télécoms s’équipent chez Huawei. Ce dernier propose en effet des smartphones, mais également des équipements télécom.

Ce nouveau délai est également une bonne nouvelle pour les utilisateurs de smartphones Huawei et Honor. Ils pourront continuer à recevoir des mises à jour sur les modèles certifiés.