(Màj) IFA 2019 : Huawei, LG, Motorola et Qualcomm

Suite des annonces à l’IFA 2019 de Berlin, en Allemagne. Après un résumé de celles faites par Energizer Nokia, Sony et TCL, en voici un de celles faites par Huawei, LG, Motorola et Qualcomm.

Mise à jour du 16/09/2019 : la vidéo initialement intégrée pour le Motorola One Zoom étant devenue indisponible, elle a été remplacée. Notez également que le Moto E6 Plus a fait l’objet d’une officialisation en tant que Moto E6S en Inde.

> Huawei : le chipset Kirin 990

Intéressons-nous tout d’abord à Huawei. Le groupe chinois a profité du salon allemand pour présenter son nouveau chipset mobile haut de gamme. Baptisé Kirin 990 et gravé en 7 nanomètres, il se déclinera d’ailleurs dans des versions 4G et 5G. Il profitera notamment à la famille Mate 30, dont la présentation est programmée pour le 19 septembre prochain.

La version 4G propose un processeur octa-core jusqu’à 2,86 GHz (2 A76 à 2,86 GHz + 2 A76 à 2,09 GHz et 4 A55 à 1,86 GHz). Elle propose aussi un GPU Mali-G76 à 16 coeurs (contre 10 avec le Kirin 980), ainsi qu’un support UFS 2.1 / UFS 3.0. La déclinaison avec 5G embarque aussi un processeur octa-core aux fréquences différentes, au niveau des coeurs les moins rapides. On a toujours deux coeurs A76 à 2,86 GHz. Les deux autres passent à 2,36 GHz. Les coeurs A55 fonctionnent à 1,95 GHz. Concernant les débits, ils peuvent atteindre les 1,25 Gbit/s en envoi et les 2,3 Gbit/s en réception. Dans les deux cas, l’accent a également été mis sur l’intelligence artificielle pour l’amélioration des performances et de l’autonomie, ou l’embellissement des photos.

Ci-dessous, le tableau récapitulatif relayé par GSMArena :

> LG : un smartphone à deux écrans (ou trois, c’est selon)

Regardons ensuite du côté de LG. La firme sud-coréenne a dévoilé son G8X ThinQ. Comme le V50 ThinQ présenté en début d’année, il peut profiter d’une surface d’affichage plus importante grâce à une coque avec un rabat intégrant un écran. Sans oublier le troisième écran, sur la face externe du rabat. Un écran OLED monochrome pour l’heure et les notifications.

Positionné sur le haut de gamme, le LG G8X ThinQ repose sur un chipset Snapdragon 855 avec 6 Go de RAM et s’alimente grâce à une batterie 4 000 mAh. Sa fiche technique mentionne aussi un écran AMOLED 6,4 pouces Full HD+ (2 340 x 1 080 pixels) et un stockage 128 Go. Côté photo, on deux capteurs 12 et 13 Mégapixels au dos (principal + ultra grand-angle 136 degrés). À l’avant, dans une encoche goutte d’eau, un module 32 Mégapixels. De quoi ravir les amateurs de selfies. À noter enfin les certifications IP68 et MIL-STD-810G pour la résistance à l’eau, aux chocs et aux rayures. Sans oublier d’évoquer la présence du mini-jack.

La disponibilité du G8X ThinQ est prévue au cours du quatrième trimestre 2019. D’après le site LesNumériques, la France n’y aurait pas droit.

> Motorola : deux smartphones

Du côté de Motorola, on a deux smartphones. Il y a en effet un Motorola One Zoom en milieu de gamme et un Moto E6 Plus entrée de gamme

Commençons par le Motorola One Zoom. Il propose un chipset Snapdragon 675, un écran AMOLED 6,4 pouces Full HD+, un quadruple capteur photo 48/16/8/2 Mégapixels (principal, grand-angle 117 degrés, zoom optique 3x et infos de profondeur) et un capteur photo 25 Mégapixels à l’avant. Sa batterie 4 000 mAh se recharge en 15 Watts via un port USB-C (technologie TurboPower). Si cela vous intéresse, le mini-jack répond présent. Comptez 400 euros pour une configuration avec 4 Go de RAM et 128 Go de stockage.

Continuons avec le Moto E6 Plus. Il embarque un chipset Helio P22, un écran IPS 6,1 pouces HD+, un double capteur photo 13/2 Mégapixels au dos (principal et profondeur) et un capteur photo frontal 8 Mégapixels. Sa batterie 3 000 mAh se charge en 5 Watts via un port Micro-USB. Oui, cette connectique fait de la résistance… Tout comme le mini-jack, là également. On aura le choix entre 2 ou 4 Go de RAM et 32 ou 64 Go de stockage. Le constructeur a parlé d’une distribution en Europe pour fin septembre, avec un prix de 139 euros.

> Qualcomm : la 5G sur les chipsets des Snapdragon 6 et 7

Terminons avec Qualcomm. Si la firme de San Diego propose pour l’instant la 5G sur ses plus grosses plates-formes Snapdragon 855 et Snapdragon 855+, elle entend évidemment ratisser plus large. Dans un communiqué, celle-ci a ainsi parlé d’une arrivée de la nouvelle connectivité sur les Snapdragon séries 6 et 7.

Pour la série 7, les premiers smartphones équipés devraient débarquer début 2020. Douze fabricants ont d’ailleurs manifesté leur intérêt. Parmi eux : HMD Global (Nokia), LG, Motorola, Oppo, Realme, Redmi et Vivo. Concernant la série 6, il faudra attendre le second semestre 2020. Les Snapdragon 632 et 660 équipent des modèles à 200 euros et moins comme les Moto G7 Play et Redmi Note 7. Voilà qui annonce l’arrivée de la 5G sur des terminaux bien plus abordables.