Apple vs Qualcomm : plusieurs iPhone interdits à la vente en Chine et en Allemagne

Temps de lecture : 2 minutes

Qualcomm remporte deux manches dans la guerre des brevets qui l’oppose à Apple. Il fait ainsi interdire la vente de certains iPhone.

> Apple et Qualcomm engagés dans une guerre des brevets

Comme vous le savez, le torchon brûle entre Apple et Qualcomm. Les deux groupes américains ne parviennent pas à trouver un accord concernant l’utilisation de technologies brevetées.

Cela se traduit par la mise à l’écart des modems Qualcomm pour la 5G à bord des iPhone. Il y a également les poursuites judiciaires engagées dans différents pays.

> Qualcomm fait interdire les iPhone en Chine et en Allemagne

Parmi ces pays où les deux mastodontes s’affrontent devant les tribunaux, on peut citer la Chine et l’Allemagne. Qualcomm vient en effet d’y obtenir des verdicts en sa faveur.

En Chine tout d’abord, Qualcomm a fait interdire l’import et la vente des iPhone 6S, 6S Plus, 7, 7 Plus, 8, 8 Plus et X. La décision repose sur des technologies utilisées pour le redimensionnement des photos et la navigation dans les applications, grâce au tactile. Apple souligne que la question n’a plus lieu d’être avec la mise à jour iOS 12. La firme à la pomme a aussi déclaré que les modèles 2018 – iPhone XR, XS et XS Max – ne sont pas affectés. De son côté, Qualcomm envisage pourtant comme prochaine étape le blocage des ventes pour les derniers iPhone. Ce à quoi Apple répond qu’une telle interdiction impacterait ses sous-traitants chinois tels que Foxconn et les nombreux emplois créés.

En Allemagne ensuite, la firme de San Diego est parvenue à faire interdire les ventes d’iPhone 7, 7 Plus, 8 et 8 Plus. Elle a utilisé un brevet qu’utiliseraient les modems Intel. Les vendeurs tiers peuvent toutefois continuer à vendre les appareils. Là encore, la décision ne concerne pas la dernière génération d’iPhone.

Dans une interview accordée fin novembre à CNBC, Steve Mollenkopf, le patron de Qualcomm, a indiqué que les deux entreprises n’étaient pas loin de parvenir à un accord. À voir si les deux verdicts pourraient inciter Apple à ajuster ses positions pour mettre fin aux hostilités.