Energizer Energy E500S : smartphone 4G sous Android GO à 100 euros

Temps de lecture : 2 minutes

Vous cherchez un smartphone à petit prix ? Voici le modèle Energizer Energy E500S à 100 euros. Petit tour du propriétaire.

> Energizer Energy E500S : smartphone 4G dual-SIM sous Android Oreo

Un smartphone vient d’être officialisé à travers la marque Energizer. Repéré par GSMArena, il répond au nom d’Energy E500S et s’affiche à 99,99 euros, hors subvention opérateur. Notez que la boîte inclut une coque de protection et un film d’écran.

Pour ce prix, on a la 4G/LTE jusqu’à 150 Mbit/s (en réception), ce qui est déjà un bon point, mais aussi la gestion dual-SIM, ce qui s’avère pratique si vous voulez utiliser deux numéros depuis un même smartphone.

L’affichage se fait sur une diagonale de 5 pouces et dans une définition 854 x 480 pixels. L’écran utilisé est d’ailleurs multi-touch 2 points. Le minimum syndical, en somme.

Pour la photo, il y a un capteur 8 Mégapixels avec flash LED au dos et un capteur 5 Mégapixels pour les selfies. Mieux vaut ne pas en attendre des miracles. Ils seront là en appoint pour des publications sur les réseaux sociaux, mais guère plus.

Pour le stockage, on aura tout juste 8 Go. De quoi embarquer les applications principales, quelques photos et quelques musiques. Fort heureusement, l’extension MicroSD (jusqu’à 32 Go) est possible.

C’est un processeur quad-core 1,3 GHz (chipset MediaTek MT6737M) associé à 1 Go de mémoire vive qui anime le smartphone, une solution légère qui explique d’ailleurs le choix d’Android 8.0 Oreo en édition Go.

L’alimentation passe, quant à elle, par une batterie 2 000 mAh rechargeable via un connecteur Micro-USB. En termes d’autonomie, la fiche technique indique jusqu’à 23 heures et 10 minutes en 3G, 15 heures et 45 minutes en 4G ou 10,5 jours en veille. 

> Energizer Energy E500 : moins cher, mais à éviter

Sur le site d’Energizer Mobile, on peut voir un modèle Energy E500 associé à un prix de 69,99 euros. Il est à éviter. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il ne supporte que la 3G/3G+. Un mauvais investissement à l’heure où la 5G fait ses débuts et où la 3G vit ses dernières années.

Par ailleurs, la partie photo devient plus que symbolique avec des modules 5/2 MégapixelsSans compter le choix d’un chipset MediaTek MT6580M plus énergivore, ce qui fait passer l’autonomie 3G à 11 heures et 10 minutes.