Oppo Find X : smartphone avec une partie photo étonnante

Temps de lecture : 3 minutes

La marque chinoise Oppo devait dévoiler un smartphone Find X. On découvre ainsi ses caractéristiques haut de gamme et sa partie photo assez étonnante.

> Oppo Find X : une partie photo étonnante

Après un smartphone N1 de 2013 avec un capteur photo pivotant, on s’attendait à quelque chose de surprenant avec le Find X que nous préparait Oppo pour ce mardi 19 juin.

Le constructeur chinois ne nous a pas laissés sur notre faim. Au premier abord, le smartphone Oppo Find X semble dépourvu de capteur photo, à l’avant comme à l’arrière.

oppo-find-x-1

L’astuce, comme on peut le voir sur les visuels, c’est le recours à une partie supérieure coulissante motorisée qui se déploie en 1/2 seconde. Des visuels publiés par le site The Verge illustrent fort bien la chose.

L’avantage est double : des modules photo protégés et un écran qui occupe 93,8 % de la face avant sans avoir à recourir à l’encoche. Après, on demande à voir sur la durée. On parle en effet d’une partie mécanique qui sera amenée à être déployée de nombreuses fois, aussi bien pour la photo que pour le déverrouillage, sachant qu’il n’y a pas de capteur biométrique. La firme chinoise a en effet décidé de s’appuyer sur la reconnaissance faciale. oppo-find-x-teaser

> Une fiche technique haut de gamme

Comme attendu, on est sur du haut de gamme avec l’Oppo Find X : plate-forme Snapdragon 845, mémoire vive 8 Go, écran AMOLED 6,42 pouces Full HD+ au ratio 19,5/9, double capteur photo 16 + 20 Mégapixels au dos, capteur photo 25 Mégapixels à l’avant, 128 ou 256 Go de stockage et batterie 3 730 mAh à charge rapide (technologie maison VOOC). 

Le système Android 8.1 Oreo est maquillé de la surcouche maison ColorOS 5.1. On parle aussi d’une gestion dual-SIM.

oppo-find-x-6

> Disponibilité 

Le smartphone Oppo Find X arrivera sur plusieurs marchés européens, dont l’Espagne, la France et l’Italie, en août 2018. Et accrochez-vous pour le prix puisqu’on parle de 999 euros. Apple n’a décidément plus le monopole des tarifs à faire tomber de la chaise…