Appels intraeuropéens : l’Union européenne veut plafonner les coûts

Le Parlement européen a annoncé plusieurs choses, parmi lesquelles le plafonnement des coûts dans le cas des appels intraeuropéens.

> 19 centimes par minute pour un appel et 6 centimes pour un SMS

Après s’être occupée des frais d’itinérance, ceux résultant d’un déplacement à l’étranger, l’Union européenne s’est penchée sur un autre dossier : celui des coûts liés aux communications intraeuropéennes.

logo-union-européenne

Dans un communiqué de presse publié cette semaine évoquant un accord provisoire, le Parlement européen a ainsi indiqué qu’il envisageait de plafonner le surcoût pour l’abonné. Un appel voix serait facturé au maximum 0,19 euro la minute et un SMS 0,06 euro.

> 5G, 112 inversé et protection des usagers

Le communiqué évoque aussi la mise en place d’un dispositif “112 inversé, autrement dit un numéro d’urgence pour prévenir les populations en cas d’acte terroriste ou de catastrophe naturelle. Comme indiqué, “les États membres auront 18 mois pour mettre en place ce dispositif après la transposition”.

Le communiqué parle également d’un réseau mobile 5G qui devra être disponible d’ici 2020 (avec au moins une grande ville couverte par État membre). Un déploiement qui servira notamment à la voiture connectée ou à la santé en ligne.

5G.jpg

Le communiqué mentionne par ailleurs le cas des consommateurs à mieux protéger, que ce soit en envoyant des alertes relatives à leur consommation, en facilitant la comparaison des offres ou en simplifiant le changement d’opérateur (avec des compensations en cas de retard). Dans la même veine, il invite à mettre à jour les résumés des offres, en intégrant des informations claires concernant les droits du consommateur (transfert ou remboursement de crédit, frais de résiliation ou compensation en cas de défaut de service).