Pour avoir copié l’iPhone d’Apple, Samsung devra payer un demi-milliard de dollars

Nouvel épisode dans l’affaire judiciaire qui oppose Apple et Samsung depuis plusieurs années. Le groupe sud-coréen a été condamné à payer 538,6 millions de dollars pour avoir copié la firme à la pomme.

> Une affaire qui n’en finit pas

L’affaire remonte à début 2011. Apple reprochait alors à Samsung d’avoir copié sur l’iPhone pour son Galaxy S. La firme américaine évoquait les bords arrondis, le cerclage métallique et l’agencement des icônes qui pouvaient entretenir la confusion chez les consommateurs. En août 2012, le géant coréen était condamné à verser 1,049 milliard de dollars de dommages-intérêts.

galaxys-iphone

> Peut-être en 2018

Depuis, on a eu droit à de multiples appels. Et justement, ce jeudi, un nouveau verdict a été prononcé par la justice californienne, dans le cadre d’une procédure démarrée en octobre 2017. Samsung a de nouveau été reconnu coupable. La peine a toutefois été ramenée à 538,6 millions de dollars.

La fin d’une affaire ? Il y a peu de chances. Car si Apple est satisfait, malgré le milliard demandé, Samsung estime, de son côté, ne devoir que 28 millions de dollars. Nul doute que d’autres recours sont déjà étudiés.

> Le débat concernant les brevets

Cette affaire amène surtout à se questionner concernant la légitimité des brevets, notamment en matière de design. À partir de quel moment peut-on considérer qu’un design est admis comme caractéristique d’un type d’appareil et ne peut ainsi plus être l’exclusivité d’une société ? Cette guerre des brevets ne sert en effet que les géants qui détiennent tous les brevets et limite l’émergence de nouveaux acteurs.