Essential : fin de l’aventure pour la startup du papa d’Android ?

Essential, la startup du papa d’Android, n’est pas en bonne posture. Le second smartphone aurait été annulé et la revente de la société est envisagée.

> Un Essential Phone en 2017

Fondée en 2015 par Andy Rubin, le papa d’Android, et basée en Californie, la société Essential a accouché d’un premier smartphone en 2017, l’Essential Phone, aussi connu à travers une référence PH-1. On lui doit notamment la petite encoche en haut de l’écran, reprise par Apple avec son iPhone X, puis bien d’autres constructeurs. Il offre aussi des modules additionnels, à exploiter grâce à des connecteurs magnétiques avec transmission des données en sans-fil.

essential-phone
L’Essential Phone PH-1

L’Essential Phone s’est d’ailleurs récemment rendu accessible aux consommateurs français. On a également entendu parler de lui lors de la Google I/O 2018, avec une présence dans la liste des smartphones éligibles à la bêta d’Android P.

> Mais pas de successeur en 2018

Maintenant, le CV du fondateur, le soutien d’acteurs tels qu’Amazon, la fiche technique haut de gamme et les idées intéressantes n’ont visiblement pas suffi. On apprend en effet que le deuxième smartphone d’Essential aurait été tout bonnement annulé. Pire encore, Andy Rubin chercherait des investisseurs et n’écarterait pas la revente. On aurait d’ailleurs déjà un candidat à la reprise.

La situation a été avouée par Andy Rubin, qui a confirmé chercher des fonds et ne pas écarter la possibilité d’une vente. Elle n’est en tout cas pas une réelle surprise avec un smartphone qui a mis du temps à être proposé sur de nouveaux marchés et qui se retrouve bradé (699 dollars, puis 499 et même 399). La qualité photo décevante n’a pas du aider non plus. Sans compter le départ des responsables de la communication et du marketing.