Vidéo : la robustesse du Huawei P20 Pro à triple capteur photo mise à l’épreuve

Le smartphone Huawei P20 Pro est arrivé entre les mains du YouTubeur JerryRigEverything, qui a pu en tester la robustesse. Voyons cela.

> Le smartphone Huawei P20 Pro en quelques mots

Dévoilé le 27 mars 2018, le P20 Pro est l’un des derniers smartphones haut de gamme signés Huawei. Il s’est notamment fait remarquer grâce à son triple capteur photo au dos. On le trouve à 799 euros.

Huawei-P20-Pro-photo-officielle.jpg
Le Huawei P20 Pro avec son écran 6,1 pouces à encoche et son triple capteur photo à l’arrière

Articulé autour d’une plate-forme Hisilicon Kirin 970, le P20 Pro embarque un processeur octa-core ( 4 x A73 à 2,4 GHz + 4 x A53 à 1,8 GHz) épaulé par 6 Go de RAM.  Il offre un affichage 6,1 pouces en 2 240 x 1 080 pixels sur une dalle AMOLED, une compatibilité LTE jusqu’à 1,2 Gbit/s / Wi-Fi 802.11ac / Bluetooth 4.2, un espace de stockage de 128 Go (non extensible par MicroSD), un triple capteur photo 40 + 20 + 8 Mégapixels au dos (couleurs, noir et blanc et téléobjectif), un capteur photo 24 Mégapixels à l’avant, un capteur biométrique en façade, une certification IP67 pour la résistance aux immersions éphémères et un connecteur USB 3.1 en Type-C. Et comme cela se fait de plus en plus, le port audio 3,5 millimètres n’est pas de la partie. Concernant la batterie, non amovible, elle offre une capacité de 4 000 mAh. Aux dimensions 15,5 x 7,4 x 0,8 centimètre pour un poids de 180 grammes, le Huawei P20 Pro tourne avec une interface Emotion UI 8.1 ayant pour socle Android 8.1 Oreo.

> Son test par le YouTubeur JerryRigEverything

Le dernier porte-étendard de Huawei a fini entre les mains de JerryRigEverything pour un test de résistance dont le YouTubeur est coutumier.

Huawei-P20-Pro
Cliquer pour voir la vidéo du test

La batterie de tests révèle une vitre d’écran peu résistante aux rayures. Fort heureusement, un film protecteur est fourni par le fabricant. Un passage à la flamme du briquet laisse aussi des traces. On découvre en outre une peinture sur les tranches, les boutons et les haut-parleurs dont un cutter vient facilement à bout. Le bouton en façade, qui intègre le lecteur d’empreintes digitales, et le bloc photo dorsal sont en revanche bien protégés.

Mais la surprise vient surtout du test de pliage, autrement appelé “bend test”. Le YouTubeur parvient en effet vite à fissurer la vitre de protection d’écran, ce qui renforce l’idée de la qualité moyenne de cette dernière. Heureusement, la dalle AMOLED en dessous continue de fonctionner.

Au final, le ressenti n’est pas forcément positif, tant ce smartphone haut de gamme se révèle fragile. Maintenant, d’après ce que l’on peut lire dans la presse, cela ne semble pas entacher sa carrière. Il faut dire aussi que sa fiche technique vend du rêve et qu’il a fière allure.